4 conseils pour éviter les arnaques de dépannage de plomberie !

Prix abusifs, réparations mal faites, surfacturation, absence de devis… Les arnaques au dépannage à domicile sont nombreuses. Découvrez dans cet article comment s’y prendre pour éviter l’arnaque des plombiers en cas de dépannage. 

Lorsqu’un problème de plomberie arrive : une fuite d’eau, des canalisations engorgées ou une chaudière en panne… La première idée qui nous vient est de faire venir coûte que coûte un dépanneur. Cependant pour se protéger à tout abus des précautions d’imposent : 

Ne cédez pas à la panique

Si vous rencontrez une panne de plomberie, la première des choses à faire est de garder votre calme. Le sentiment de panique qui naît d’une situation d’urgence peut faire accepter n’importe quoi, en particulier la surfacturation abusive. Ne faites pas appel à la première entreprise trouvée sur internet, dans les Pages Jaunes ou indiquée sur un prospectus glissé dans votre boîte aux lettres, prenez quelques minutes pour vous renseigner sur l’entreprise. Dans bien des situations, couper le compteur d’eau ou le gaz peut mettre fin à l’urgence et vous laisser le temps de choisir une entreprise de dépannage fiable. 

Renseignez-vous sur les tarifs

Avant de faire venir un dépanneur chez vous, renseignez-vous sur les tarifs pratiqués : les frais de déplacement, les modalités de décompte du temps estimé, tarif honoraire de main d’œuvre toutes taxes comprises (TTC), et le caractère gratuit ou payant des devis, s’il est payant, le coût d’établissement du devis. Si le professionnel est réticent à vous renseigner, ce n’est pas bon signe.

Le devis, un préalable obligatoire

Demandez obligatoirement un devis écrit avant le commencement des travaux. Pour toute intervention dont le montant est supérieur à 150 euros, l’établissement d’un devis est exigé. Cependant, notez que même pour une prestation dont le coût est inférieur à cette somme, si le particulier lui en fait la demande, le plombier 92 est tenu de la respecter. Ceci vous permettra d’estimer le coût des travaux, et en conséquence de vous préparer financièrement. Et si la facture proposée s’avère très élevée, alors il vaut mieux faire appel à un autre professionnel. Le devis doit être clair, détaillé et contenir un certain nombre d’informations :

Le nom, l’adresse et le numéro de registre de l’intervenant

Le taux horaire tous taxes comprises si le plombier facture son intervention à l’heure.

Les prix unitaires TTC pour chaque catégorie d’interventions.

Les frais annexes, comme les frais de déplacement.

Le coût total TTC de la prestation en général.

Réagir en cas d’abus

Si vous constatez le moindre problème après l’intervention du plombier, le dépanneur est tenu de revenir gratuitement pour remplir sa mission jusqu’au bout (ou défaire ce qu’il a entrepris). Si vous n’obtenez pas gain de cause, il vous faudra alors passer à l’étape supérieure, à savoir saisir la Direction départementale de la protection des populations (DDPP), qui correspond à l’ancien service de répression des fraudes ou de la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) dont dépend l’entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *